Si vous êtes nouveau patient, veuillez prendre rendez-vous en visio pour faciliter la prise de contact

Physiothérapies antalgiques à Paris 17

Kiné Europe est un cabinet de kinésithérapie multidisciplinaire situé à Paris 17, proche de la place Pereire. Il est actuellement dirigé par M. JOSEPH Thierry qui, fort de son expérience de 25 ans dans la pratique des activités physiques et sportives au sein d'un des plus grands clubs omnisports du pays, peut vous proposer un large éventail de traitements basés sur la physiothérapie antalgique.

Notez qu'un tel procédé permet de respecter les distanciations sociales imposées dans le cadre des normes sanitaires liées au COVID-19.

La physiothérapie antalgique pour apaiser les douleurs

Kiné Europe est spécialisé dans la physiothérapie antalgique et, à ce titre, possède de nombreux appareils de lutte contre la douleur comme les ondes de choc, la cryothérapie, l’ultrason antalgique, le crochetage. La physiothérapie antalgique s’intéresse aux douleurs de type inflammatoire (tendinites) qui réveillent le patient pendant la nuit.

Ces douleurs sont diagnostiquées en rhumatologie. Il peut s'agir de tendinites ou de tendinopathies qui sont les conséquences d’une hyper-sollicitation musculaire, créant trop de contraintes tendineuses. Se produit alors une inflammation ou tendinite/tendinopathie/enthésopathie locale autour du tendon, engendrant l’arrivée des cellules immunitaires.

KINE EUROPE propose donc une gamme variée et différente de lutte contre les tendinites telle que l’onde de choc, le crochetage, l’ultrason antalgique, la cryothérapie.

Le produit de dégradation de la tendinite persiste dans le milieu interstitiel en créant des adhérences qui solidarisent toutes les structures autonomes environnantes. Cela a pour résultante, la création d’un nouvel axe de traction musculaire mécaniquement incorrecte. La tendinite se relancera à la première hypersollicitation.

Il faut donc lutter contre les tendinites avec la physiothérapie antalgique. En effet, une tendinite peut provoquer une réelle invalidation. Si elles ne sont pas traitées, ces inflammations font évoluer l’articulation qui jouxte la tendinite vers une arthrose cartilagineuse par la digestion immunitaire cartilagineuse.

Les traitements en physiothérapie antalgique

Ultrasons, crochetage, cryothérapie : nombreuses sont les techniques utilisées en physiothérapie antalgique. Il est alors important d'opter pour une solution adaptée. Vous pourrez néanmoins compter sur votre kinésithérapeute, implanté à Paris (17e arrondissement).

Notez que l'ensemble des thérapies antalgiques citées ci-dessous proviennent de la kinésithérapie du sport de haut niveau (en particulier l’onde de choc, la cryothérapie, le crochetage et les ultrasons antalgiques).

Voici l'ensemble des techniques utilisées :

  • Le massage transversal profond (MTP) : Il est particulièrement indiqué dans le cadre de tendinites d’installations.
  • Les ultrasons : c'est une sonde mise en contact avec la peau par un gel de contact, ce qui lui confère le rôle d'anti-inflammatoire local et d'antidouleur. L'ultrason vise à faire diminuer l’oedème. Il permet de lutter efficacement contre les adhérences, les claquages, les élongations et les tendinites.
  • Les ondes de choc : c'est une sonde mise en contact avec la peau par un gel de contact, ce qui lui confère le rôle d'anti-inflammatoire local et d'antidouleur. L'ultrason vise à faire diminuer l’oedème. Il permet de lutter efficacement contre les adhérences, les claquages, les élongations et les tendinites.
  • La cryothérapie locale du segment douloureux : elle vise à baisser la température du segment, ce qui crée une hyperhémie (rougeur), permettant ainsi l’arrivée des cellules immunitaire afin de défendre la zone lésée.
  • La técarthérapie ou diathermie musculaire : elle vise à augmenter en profondeur la température du segment, cela crée une hyperhémie (rougeur), une défibrose du segment (segment devient souple), une accélération des échanges gazeux entre le sang capillaire riche en O2 et les cellules riches en CO2.
  • La radar thérapie : Elle vise à augmenter l’efficacité du traitement en profondeur qui, grâce aux couleurs des rayons photoniques, traitent différentes profondeurs de l’organisme et différents styles de pathologie (œdème, tendinite, déchirure, contracture, fracture…).
  • Le crochetage : Il permet un meilleur glissement des muscles dans les fascias (gaine du muscle). Il s'agit, autrement dit, d'une technique qui vise à désolidariser les enveloppes musculaires afin d’améliorer les interactions des groupes musculaires antagonistes. La thermothérapie englobe 2 soins opposés. D'un premier, le sauna crée un relâchement et une détoxification musculaires. La cryothérapie pour le corps entier confère une relaxation optimale, ce qui a pour effet de réduire les oedèmes.

Consultez également :