Kinésithérapie orthopédique à Paris 17

Structure implantée à Paris 17, Kiné Europe est spécialisé dans l’orthopédie et possède de nombreux appareil de lutte contre la douleur (la cryothérapie, l’ultrason antalgique, le crochetage...).

L’orthopédie s’intéresse aux graves traumatismes de l’appareil locomoteur ostéo-articulaire humain qui nécessitent une chirurgie réparatrice ou correctrice. Elle vise à entretenir la mobilité articulaire de façon précoce afin de limiter les amyotrophies (pertes musculaires), la fibrose tissulaire qui est l’aspect de durcissement de la zone touchée), et l’hypoxie tissulaire qui est une mauvaise irrigation cellulaire en oxygène. Elle utilise nécessairement la physiothérapie antalgique pour réacquérir la trophicité cellulaire (cellule et irrigation saine et correcte).

L’orthopédie utilise des arthromoteurs afin de mobiliser le plus régulièrement et, le plus souvent possible le /les segments articulaires touchés. Elle repose sur une méthode à base d’élastiques pour renforcer les mouvements simples puis complexes de l’articulation touchée.

Au croisement de l'orthopédie et de la kinésithérapie

L’orthopédie est une chirurgie réparatrice très importante notamment dans les prothèses de genou/hanche (PTG/PTH), dans les cas de fracture osseuse ou dans les ligamentoplasties DI/DT ou KJ. Les premiers temps du traitement s’attacheront à la sédation rapide de la douleur et à la consolidation de la fracture, de la pose d’une PTG/PTH ou d’une ligamentoplastie DI/DT, KJ.

Les méthodes de physiothérapie antalgique (le crochetage, l’ultrason antalgique, la cryothérapie) luttent contre la douleur afin de remettre en charge rapidement le membre lésé en chaine cinétique fermée. L’exécution de mobilisation manuelle et d’auto-exercices proprioceptifs par le patient ayant subi une fracture, la pose d’une PTG/PTH ou une ligamentoplastie DI/DT permettra une autonomisation rapide.

Après la consolidation osseuse de la fracture, pose PTG/PTH ou de la cicatrisation tendineuse/ ligamentaire/ligamentoplastie, vient le temps du travail de la force sur un plateau de fitness. Nous augmenterons la charge de travail afin de stimuler progressivement la consolidation osseuse de la fracture, pose PTG/PTH ou de la cicatrisation tendineuse/ligamentaire, ligamentoplastie. Cela permet d’acquérir une maitrise du segment lésé par des exercices globaux coordinateurs tant du point de vue mécanique et neuromusculaire de la consolidation osseuse de la fracture, pose PTG/PTH ou de la cicatrisation tendineuse /ligamentoplastie, ou ligamentaire.

Enfin, nous finirons le traitement d’orthopédie par un test isocinétique sur HUMAC/CYBEXNORM qui est une évaluation des performances visuelle et chiffrée des syncinésies des chaines musculaires agonistes et antagonistes du membre lésé/non lésé.

Cette orthopédie permet la visualisation chiffrée et détecte les déficits membre lésé/non lésé ce qui justifie la continuité du traitement ou son interruption. En présence d’un différentiel très élevé on programme une rééducation intensive à l’aide de machine de renforcement segmentaire puis globale.

De nombreux cas répertoriés

Notre cabinet de kinésithérapie orthopédique, installé à Paris 17, prend en charge des lésions au niveau des membres supérieurs ou inférieurs :

Nous sommes par ailleurs réputés pour le traitement des cas suivants :

  • Ligamentoplastie DI/DT, Kenneth Jones (KJ) ;
  • Ménisectomie ;
  • Valgisation d'Emslie (recentrage rotule) ;
  • Reconstruction cartilage lors des gonarthroses ;
  • Prothèse totale du genou (PTG) ;
  • Prothèse totale de la hanche ;
  • Prothèse totale de l'épaule (PTE) ;
  • Les fractures des membres supérieurs et inférieurs (mains et pieds) ;
  • Les luxations d'épaules et du coude ;
  • Les entorses du coude, du genou et de la cheville.

Consultez également :